"L'interview qui tue": quand les internautes se paient Kim Jong-un

Voir le diaporama   
"L'interview qui tue": quand les internautes se paient Kim Jong-un

Victime d'un piratage, Sony a décidé jeudi de ne pas diffuser le film "L'interview qui tue" en salles. Vendredi, l'enquête officielle américaine a conclu que la Corée du Nord était derrière cette cyberattaque à l'origine de la déprogrammation du film. En représailles, les internautes ont décidé de railler Kim Jong-un, détournant des affiches de cinéma et des images célèbres.

@prophAmnesia