8/10

"Nous avons évidemment une grande perplexité sur la façon dont les jeunes qui ont toute la vie devant eux puissent se mettre à donner la mort et à la désirer eux-mêmes. Mais nous devons comprendre cela sinon nous risquons nous-mêmes d’être défaits, nous risquons d’être vaincus. C’est pour cela qu’il nous faut nous donner les moyens de lutter contre les terroristes, mais aussi d’assécher leur terreau de recrutement." Le 10 février sur iTélé. Des propos qui sont devenus "Il faut comprendre le jeune qui part en Syrie" dans la bouche de Marine Le Pen.

Patrick Hertzog - AFP

L'éloquence de Christiane Taubira en 10 déclarations