Ils passent la #NuitDebout: les visages de la mobilisation

Voir le diaporama   
Ils passent la #NuitDebout: les visages de la mobilisation

Cela fait une semaine qu'ils occupent la place de la République. Au début, c'était pour protester contre la réforme du code du travail de Myriam El-Khomri, mais tout de suite, l'idée de "convergence des luttes" s'est imposée. La place de la République s'est transformée en forum politique ouvert à tous où se déroulent des assemblées générales quotidiennes et des commissions en tout genre. Parmi les dernières nées, la commission féminisme qui réfléchit à cette question au sein du mouvement comme dans la société, et la commission constitutionnelle qui a l'ambition d'écrire... une nouvelle constitution. Dans les esprits, un exemple, les Indignés espagnols et le parti Podemos. Qui sont ces occupants qui passent une heure ou une nuit sur la place, se font chasser par la police tous les matins et reconstruisent tout le jour suivant? Voici dix portraits qui expriment leur diversité.

Elliott Verdier - AFP