6/6

Crapaud doré, réchauffement climatique

Le crapaud doré a été vu pour la toute dernière fois en 1989 au Costa Rica. Il est devenu l’emblème du déclin de la population d’amphibiens. Leur environnement est devenu invivable à cause du réchauffement climatique: moins de pluie, une eau plus acide, ce qui a réduit la population des insectes et, par conséquent, celle de leurs prédateurs.

Crédit photo: Charles H. Smith

EN IMAGES - Ces espèces disparues à cause de l’Homme