5/11

Aftershokz, le casque à conduction osseuse

Ecouter de la musique au casque sans pour autant être isolé du reste du monde: voilà le genre de tour de magie que promettent d’accomplir les casques Aftershokz. La musique ne passe pas par les airs dans le conduit auditif, mais par… des vibrations dans votre os, parfaitement. C’est cette technologie qui équipait les Google Glass. L’objet, qui affiche 6 à 8 heures d’autonomie, reprend un concept vieux comme Beethoven mais qui n’était jusque là exploité que dans les prothèses. Sur le stand, Eric Mester, qui présente le casque, est formel: “Un sourd-muet l’a essayé hier, il a entendu de la musique pour la première fois de sa vie. Il en a pleuré.”

Olivier Laffargue - BFMTV

Dix inventions du concours Lépine qui changeront (peut-être) votre vie