-

Autrefois fleuron de l'industrie automobile, Detroit est devenue jeudi la première grande ville américaine à se déclarer en faillite. En soixante ans, elle a perdu la moitié de sa population, passant de 1,8 millions d'habitants en 1950 à 685.000 aujourd'hui. Au fil du temps, les usines ont fermé, les maisons se sont délabrées, donnant à Detroit des airs de ville fantôme.

Bob Jagendorf - Flickr - CC