10/14

Quatre hectares

Ce morceau de fuselage est l'un des plus gros qu'il reste après le crash. L'appareil a été pulvérisé sur une zone assez réduite de quatre hectares, ce qui pousse les autorités à ignorer l'hypothèse d'une explosion en vol, qui aurait provoqué une dissémination sur une zone bien plus étendue.

Denis Bois - Gripmedia - AFPTV

Crash de l'Airbus de Germanwings: les images