9/9

Escalade majeure du conflit

Les frappes les plus récentes à Alep sont la conséquence d'une offensive meurtrière lancée par les insurgés, au cours de laquelle des tirs de mortier ont été dirigés contre des zones résidentielles. L'armée syrienne attribue cette offensive au front al-Nosra, affilié à al-Qaida, et à d'autres formations salafistes. Ces offensives font craindre à la communauté internationale une escalade majeure de la violence dans le pays.

Karam al-Masri - AFP

Alep, ville brisée entre les feux du régime et de l'opposition