3/9

270 morts

Des pompiers éteignent les incendies provoqués par le bombardement de l'hôpital Al-Dabbeet. Les affrontements récents ont fait au moins 270 morts parmi les civils dans cette ville qui se divise depuis 2012 entre quartiers sous le contrôle du pouvoir et zones occupées par les opposants. Les rebelles tiennent plutôt les quartiers périphériques de l'est, alors que le régime s'est implanté à l'ouest.

George Ourfalian - AFP

Alep, ville brisée entre les feux du régime et de l'opposition