5/9

20 civils morts la même journée

Lorsque les combats se déchaînent, il n'y a pas d'échappatoire pour les civils, pas de zone protégée ni d'abri ou de bunker où se réfugier. Pour la seule journée du mardi 3 mai, une pluie d'obus tirée par les rebelles s'est abattue sur les quartiers ouest, contrôlés par l'armée. Le bilan civil est, selon l'OSDH, de 20 morts et une centaine de blessés. Un hôpital, Al-Dabbeet, a été bombardé.

George Ourfalian - AFP

Alep, ville brisée entre les feux du régime et de l'opposition