BFMTV

Quand la loi ne mégote plus

Difficile d’imaginer Gainsbourg sans clope au bec… Pourtant, en 1994 déjà, un coffret de VHS qui lui était consacré, en forme de paquet de Gauloises, avait vite été retiré de la vente. Mais que les fans se rassurent : leur idole gardera la clope au bec da

Difficile d’imaginer Gainsbourg sans clope au bec… Pourtant, en 1994 déjà, un coffret de VHS qui lui était consacré, en forme de paquet de Gauloises, avait vite été retiré de la vente. Mais que les fans se rassurent : leur idole gardera la clope au bec da - -

Gainsbourg, Tati, Chanel... Tous censurés ou retouchés parce qu'ils fumaient. Retour en images sur les affiches de ces "héros" privés de cigarette ou de pipe, loi Evin oblige.

Nouvel épisode dans la guerre entre Art et santé publique. L'affiche du film Gainsbourg (Vie héroïque) a été censurée par la RATP, en vertu de la loi Evin, à cause des volutes de fumée qui s'échappent de la bouche d'Eric Elmosnino, qui incarne le chanteur dans ce long-métrage de Joann Sfar.

Il fût un temps où fumer était l'apanage de tout héros qui se respectait. Marlowe, James Bond... Cette époque serait-elle définitivement révolue ? C'est en tous cas ce que semblent nous faire comprendre les censures qui (depuis la loi Evin de 1991 interdisant « toute propagande ou publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac ou des produits du tabac ») ont banni cigarettes, pipes et même mégots, des affiches de films, d'expo ou de tout autre support accessible au grand public.
De la récente affaire de l'affiche de la rétrospective Jacques Tati privé de sa pipe au profit d'un moulin à vent, au fameux brin de paille remplaçant le mégot de Lucky Luke dans les BD, en passant par la suppression des affiches du film Coco Chanel sur lesquelles Audrey Tautou fume... Voici un retour en images sur quelques unes de ces , qui ont souvent fait grand bruit.

La rédaction