BFMTV

Pourquoi les immeubles haussmanniens ont-ils un balcon aux 2e et 5e étages?

Les immeubles haussmaniens ont généralement six étages et deux balcons.

Les immeubles haussmaniens ont généralement six étages et deux balcons. - Flickr Rosco CC

Les célèbres bâtiments parisiens ont été construits de manière similaire: les étages inférieurs étaient réservés aux élites tandis que la hauteur était laissée aux foyers plus populaires.

Si vous observez attentivement ces immeubles haussmanniens typiques de la capitale, vous remarquerez une spécificité étonnante: les balcons sont généralement situés au niveau du deuxième et du cinquième étage. Cette architecture répond à des codes stricts d'urbanisme et respecte une certaine hiérarchie sociale.

Les célèbres bâtiments de pierre de taille, construits au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, étaient à l'origine occupés par quatre catégories socio-professionnelles distinctes, réparties sur six étages. Les gérants de commerces vivaient au premier étage, leur boutique étant abritée au rez-de-chaussée et donnant sur la rue.

Des balcons contre les nuisances sonores

Les bourgeois, très aisés financièrement, se logeaient au deuxième étage, dans des appartements spacieux et surtout, accessibles facilement par les escaliers, l'ascenseur civil ne s'étant démocratisé qu'au XXe siècle. Le charme de ces appartements résidait dans le balcon filant qui, en plus d'étendre la superficie, permettait de préserver les propriétaires des bruits de la rue.

Les troisième et quatrième étages, dotés de balcons individuels, étaient destinés à la moyenne bourgeoisie. Les foyers plus modestes devaient se contenter, à la force des jambes, du cinquième étage. Enfin, les combles sous les toits, au sixième et dernier étage, étaient réservés au petit personnel, donnant leur nom aux fameuses "chambres de bonnes". Par souci d'esthétique, le cinquième étage a également été doté d'un balcon filant pour harmoniser l'apparence des façades.

A noter que la gradation esthétique respecte une certain rang social: plus l'on monte les niveaux et plus les décorations extérieures (encadrements de fenêtres notamment) sont sobres. De nos jours, avec l'usage généralisé de l'ascenseur, les étages nobles des immeubles récents sont les plus élevés, afin de bénéficier d'une plus grande tranquillité et d'une vue sans vis-à-vis.

M. J.