BFMTV

Coronavirus: le Mobilier national prépare une vente aux enchères en soutien aux hôpitaux

Un employé du Mobilier national restaure un fauteuil, à l'Elysée, en 2014. (photo d'illustration)

Un employé du Mobilier national restaure un fauteuil, à l'Elysée, en 2014. (photo d'illustration) - Fred Dufour - AFP

L'institution parisienne prévoit une vente de mobiliers "déclassés" dont les bénéfices seront reversés à la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France.

Une vente aux enchères de mobiliers "déclassés" - sortis du domaine public, n'ayant plus de valeur d'usage ni patrimoniale - sera organisée à l'automne par le Mobilier national, à l'occasion des Journées européennes du patrimoine. Ses bénéfices seront reversés à la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France.

D'après Le Figaro, qui rapporte l'information, cette vente aura lieu les 20 et 21 septembre prochains. Le quotidien précise que l'illustre institution installée aux Gobelins, qui crée, conserve et restaure tapisseries, tapis et mobilier depuis le XVIIe siècle, réalise régulièrement des ventes d'objets "déclassés". Des spécialistes sont en train de mettre au point la liste des articles qui seront mis en vente à cette occasion: toujours selon le quotidien, il devrait s'agir essentiellement de meubles Louis-Philippe et XIXe siècle. 

Aide au monde du design

Avant cette vente aux enchères automnale, le Mobilier national viendra en aide à ses partenaires, les métiers de l'artisanat d'art et du design, très fragilisés par la crise économique résultant du confinement. 

Le plan, doté de 500.000 euros, doit aider notamment le design, secteur d'avenir, créateur d'emplois durables et "préserver des métiers manuels, porteurs de valeurs souvent recherchées pour de possibles reconversions", selon le communiqué.

Une commission acquerra des œuvres d'artistes et designers de la scène française (cartons de tapisserie, maquettes de design mobilier). Elles serviront à produire des prototypes au sein de l'Atelier de Recherche et de Création, ou à tisser des tapisseries dans les manufactures des Gobelins, de Beauvais ou de la Savonnerie. Les œuvres réalisées dans les ateliers entreront dans les collections du Mobilier. Les "royalties" obtenus en 2020 par l'édition de meubles seront intégralement réinvestis en faveur de la jeune garde du design.

Benjamin Pierret, avec AFP