BFMTV

Bande dessinée: 40 dessinateurs s'unissent contre l'homophobie

Couverture de l'album "Projet 17 mai".

Couverture de l'album "Projet 17 mai". - -

INTERVIEW - Le "Projet 17 mai" rassemble des dessinateurs autour du thème de l'homophobie. En quarante planches, ils dressent un tableau de l'homophobie en France dans un contexte pré-"Mariage pour tous".

Se soutenir et sensibiliser à l'homophobie, c'est le pari du "Projet 17 mai". Du nom de la journée contre l'homophobie, cette initiative a porté sur internet puis maintenant dans un album papier des bandes dessinées sur le thème de l'homophobie. Silver, illustrateur et dessinateur est avec Pochep à l'origine du "Projet 17 mai". Il répond aux questions de BFMTV.com.

Quel est le message du "Projet 17 mai"?

Le site comme l'album sont faits pour se soutenir, pour que le lecteur se reconnaisse, se sentent moins seuls. L'autre objectif, c'est de faire évoluer les mentalités pour que des personnes réalisent qu'eux-mêmes, parfois, tiennent des propos homophobes.

Peu de planches parlent de la violence de l'homophobie…

Oui, car le plus présent au quotidien, c'est l'homophobie latente, les "enculé" ou "pédé" que l'on peut entendre au travail par exemple. En plus, avec le débat sur le Mariage pour tous, on est dans une période où l'homophobie est décomplexée, où des drapeaux "Manif pour tous" sortent dans la rue.

Quel est le ressenti des personnes homosexuelles à ce débat sur le "Mariage pour tous"?

Sur le court terme, ce n'est pas facile à vivre pour les LGBT mais sur le long terme, l'ouverture de certains droits pour tous ne peut qu'être bénéfiques.

SOS Homophobie a sorti mercredi son rapport annuel sur l'homophobie. Les manifestations homophobes ont fortement augmenté en 2012, et la tendance s'accélère pour 2013…

Nous avons plein de dirigeants politiques qui répètent partout que les hétéros et les homos ne doivent pas avoir les mêmes droits. Ils jettent de l'huile sur le feu sous prétexte des droits de l'enfant. Le "Projet 17 mai" était utile en 2011, lorsque nous y avons pensé et il l'est encore beaucoup plus aujourd'hui: l'égalité n'est pas une notion claire pour tous.

L'intégralité des bénéfices est reversée à l'association SOS Homophobie, pourquoi ce choix?

Parce que ce sont eux, qui, avec l'association Le refuge, protègent les jeunes homos de cette homophobie. Ceux qui sont isolés, qui n'osent pas faire leur coming out ou qui ont été forcés par leur famille à aller aux manifestations de la "Manif pour tous". Ces jeunes homos ont besoin des associations comme SOS Homophobie.

"Projet 17 mai, 40 dessinateurs contre l'homophobie", avril 2013, éditions Des ailes sur un tracteur. 20 euros.

À LIRE AUSSI:

>> Internet est le principal espace d'homophobie en France

>> Trois fois plus d'agressions homophobes en 2012 qu'en 2011

>> Trois fois plus d'actes homophobes signalés début 2013

>> Mariage homo: "Le discours homophobe fait mal"

>> EN IMAGES - Plusieurs milliers de personnes à Paris contre l'homophobie

Marc Pédeau