BFM Côte d'Azur
Cote dAzur

Christian Estrosi annonce la création d'une plateforme pour reloger les victimes de violences conjugales

Le maire de Nice, Christian Estrosi, lors d'une réunion du parti Horizons, à Paris, le 21 juin 2022

Le maire de Nice, Christian Estrosi, lors d'une réunion du parti Horizons, à Paris, le 21 juin 2022 - Bertrand GUAY © 2019 AFP

Il souhaite également disposer des meubles que certains locataires ou propriétaires peuvent laisser dans leur ancien appartement pour les donner à ces femmes dans le besoin quand elles quittent précipitamment leur foyer.

Une plateforme pour aider les femmes victimes de violences conjugales à retrouver rapidement un logement. C'est ce que vient d'annoncer Christian Estrosi, le maire de Nice, invité de Sud Radio ce mercredi matin.

En ce 8 mars, journée internationale de défense des droits des femmes, l'élu indique avoir lancé un appel à projet auprès d'un certain nombre d'associations pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Proposer des logements et récupérer des meubles

Christian Estrosi a retenu huit propositions dont une qui implique la création d'une plateforme avec les agents immobiliers.

"Nous proposons à 500 agents immobiliers de notre territoire de mettre en place une plateforme avec les associations pour qu'elles proposent des logements qui soient loin du conjoint violent", explique l'édile.

Il souhaite également disposer des meubles que certains locataires ou propriétaires peuvent laisser dans leur ancien appartement pour les donner à ces femmes.

3919: le numéro de téléphone pour les femmes victimes de violences

Le "3919", "Violence Femmes Info", est le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences (conjugales, sexuelles, psychologiques, mariages forcés, mutilations sexuelles, harcèlement...). C'est gratuit et anonyme. Il propose une écoute, informe et oriente vers des dispositifs d'accompagnement et de prise en charge. Ce numéro est géré par la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF).

Alicia Foricher