BFM Côte d'Azur
Cote dAzur

Ce que l'on sait de l'incendie d'un HLM qui a fait un mort et quatre blessés à Nice

Un homme est mort dans l'incendie de son appartement situé au troisième étage d'un immeuble HLM à Nice. Il vivait avec son frère qui a été grièvement blessé au cours du sinistre.

Une personne a été tuée dans l'incendie d'un appartement vendredi soir à Nice, dont les fumées se sont ensuite propagées dans tout l'immeuble, jusque tard dans la nuit. BFMTV.com fait le point sur le sinistre qui a entraîné l'évacuation de près de 200 personnes.

· Un incendie dans un immeuble HLM

Un incendie s'est déclaré vendredi soir à Nice. L'immeuble touché, un bâtiment de 13 étages et environ 130 logements, se situe au 12 boulevard Comte de Falicon, au nord de Nice. Si les flammes sont restées limitées à l'intérieur de l'appartement d'origine, la fumée s'est largement répandue dans l'immeuble, ont précisé les secours, intervenus à 22h30.

· Un mort et quatre blessés

Une personne de 74 ans a été tuée et une autre de 50 ans est grièvement blessée. Il s'agit de deux frères, qui vivaient dans l'appartement du troisième étage d'où est parti le sinistre, a précisé Anthony Borré, premier adjoint au maire et président de Côte d'Azur Habitat, l'office HLM dont dépendait cet immeuble.

Le frère décédé a été retrouvé par les pompiers au 5e étage de l'immeuble, après avoir sans doute tenté de fuir les flammes. Selon les divers témoignages recueillis sur place samedi, les deux hommes auraient entre 60 et 70 ans.

Trois autres habitants de l'immeuble, intoxiqués par les fumées, étaient en situation d'urgence relative samedi matin, ont spécifié les pompiers des Alpes-Maritimes.

· Près de 200 habitants évacués

En tout, 80 soldats du feu sont intervenus sur cette opération, notamment pour évacuer quelque 200 habitants. La très grande majorité a été extraite du bâtiment par les fenêtres, la fumée ayant envahi les cages d'escalier. Le sinistre a été définitivement maîtrisé vers 01h00 du matin.

"Mon appartement a été envahi par la fumée en raison de fissures au sol. Les pompiers sont très vite arrivés. Ils ont arraché les cabines des douches, les ont plaquées contre les murs pour faire barrage, avec des serviettes mouillées. Malheureusement, ça n'a servi à rien. Hier soir, on était contents avec mes enfants. Aujourd'hui, on n'a plus rien", a raconté un habitant sur notre antenne.

Si la moitié des rescapés ont pu retrouver leurs logements, vers 04h00 du matin, quelque 90 personnes devront être relogées, le temps que leurs appartements soient remis en état. Accompagnés par les pompiers, ils récupéraient samedi matin papiers, vêtements et objets essentiels avant d'être orientés vers des hébergements temporaires.

80 soldats du feu sont intervenus pour évacuer quelque 200 habitants
80 soldats du feu sont intervenus pour évacuer quelque 200 habitants © BFM Nice Côte d'Azur

· L'origine du sinistre inconnue

L'origine du sinistre n'a pour l'heure pas pu être déterminée par les enquêteurs et les pompiers. Selon Anthony Borré, une main courante avait été déposée vendredi matin, le jour du drame donc, par un agent de Côte d'Azur Habitat, après qu'il a été menacé par le frère décédé. Celui-ci, connu pour souffrir du syndrome de Diogène, accumulait toutes sortes d'affaires et de déchets dans l'appartement.

Les voisins ont dit avoir entendu une dispute dans l’appartement d’où est parti le feu. L'un des deux frères était sorti d'un service de psychiatrie une semaine auparavant, selon nos informations. La gardienne a expliqué avoir porté plainte contre lui une semaine auparavant car il aurait eu des "comportements dangereux". Aucune piste n'est écartée pour le moment.

Clément Boutin Journaliste BFMTV