Réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, le 30 mai 2018 à New York
 

Le 14 mai dernier l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem avait provoqué un bain de sang dans la bande de Gaza où au moins 55 Palestiniens ont été tués. Une journée meurtrière dénoncée par l'ONU qui doit voter ce mercredi un projet de résolution condamnant Israël.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire