Des graffiti sur les murs du site de Tolbiac de l'université Panthéon-Sorbonne de Paris occupé par des opposants à la réforme de l'accès à l'université le 11 avril 2018
 

Le président de l'université Panthéon-Sorbonne, Georges Haddad, a estimé ce mardi matin que le site de Tolbiac était un "vrai capharnaüm" où il se passait "des choses indignes". Il a réclamé l'intervention des forces de l'ordre pour déloger les bloqueurs qui protestent contre la réforme de l'université.

Votre opinion

Postez un commentaire