Nicolas Maduro lors d'une conférence de presse le 22 juin 2017
 

Votre opinion

Postez un commentaire