Isabelle Attard, le 20 janvier 2016 au Parlement à Paris
 

Ce mercredi, une ex-députée écologiste a dit regretter le retrait de la plainte déposée contre elle pour diffamation par Jean-Michel Baylet car cette initiative écarte la possibilité d'un débat judiciaire. Isabelle Attard avait évoqué une procédure lancée contre l'homme politique, accusé d'avoir violenté l'une de ses collaboratrices en 2002. 

Votre opinion

Postez un commentaire