Des manifestants turcs favorables au président Erdogan se rassemblent devant le tribunal de Mugla, à l'ouest de la Turquie, le 20 février 2017
 

47 personnes soupçonnées d'avoir participé à l'attaque d'un hôtel dans lequel se trouvait le président turc Recep Tayyip Ergogan le 15 juillet dernier, sont jugés à partir d'aujourd'hui en Turquie.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire