Université
 

La ministre de l'Enseignement supérieur a dévoilé ce lundi matin sa réforme sur les modalités d'accès à l'université. Avant même la présentation officielle, les étudiants ont dénoncé une "sélection cachée".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • SuperPlus
    SuperPlus     

    trepied a raison + 2eme essai.... Tant que le BAC ne sera pas un véritable examen, il y aura foule dans les universités surtout dans les filières mickey, c’est-à-dire qui ne mène à rien sauf au chômage…

  • MOI50
    MOI50     

    En amont de l'admission à l'université, il faut redonner aux bacs toutes leurs valeurs. Il faut revenir à un taux de réussite aux alentours de 75 % comme il y a quelques années.

  • UPOND
    UPOND     

    L’université rêvée par enseignants : Quand les étudiants comprennent à demi mot un cours préparé à moitié. Deux solutions pour supprimer les échecs. 1ère solution : les profs font correctement leur travail. 2ème solution : on vire les étudiants qui ne comprennent pas. Quelle solution préfèrent les profs ?
    L’université rêvée par les politiques : On sait (v. les recherches des sociologues du centre de sociologie européenne / EHESC) que les étudiants qui (statistiquement) échouent aux examens universitaires sont ceux qui viennent des milieux sociaux du bas (sauf si les parents sont enseignants). Pourquoi les politiques perdent-ils donc leur temps à vouloir faire examiner le dossier scolaire des bacheliers qui veulent entrer à l’université ? Alors qu’il n’y a qu’à demander les trois dernières quittances de loyer et les trois derniers bulletins de salaire des parents, ainsi que la feuille d’impôts de ces derniers.

  • SCSC
    SCSC     

    Quoi de plus normal que de faire de la sélection ?
    Le système actuel est écœurant et tire tout vers le bas, le tirage au sort .....
    Des personnes qui bossent et donnent tout ce qu’elles peuvent ne sont pas prises car pas tirées au sort ...
    Des grandeurs eux sont pris ...
    Juste normal.

  • celine mahut
    celine mahut     

    Désinformation ou sujet fait à la va vite? Depuis la création d'APB, les écoles et universités ont accès au livret scolaire des futurs étudiants . Les livret scolaires des années de première et terminale y sont consultables et les lycées donnent leur avis sur les choix des jeunes. À l'issu du blocage des choix, les universités qu'avait demandé mon fils ont donné leur avis sur la faisabilité de son projet. Idem pour ma fille il y a trois ans..... Rien de neuf dans ce qui est annoncé comme un grand changement....

  • trepied
    trepied     

    Avant de faire une sélection, il faudrait peut-être désengorger les universités des pseudos-étudiants qui s'inscrivent pour toucher la bourse et ne viennent pas aux cours! Cela existait déjà il y a 20 ans, qu'a-t-on fait depuis?

  • MocheLeBeau
    MocheLeBeau     

    De toute façon la sélection aura lieu à la sortie quand ils chercheront du boulot et là bonjour la désillusion.

Votre réponse
Postez un commentaire