Benoît Hamon et François Hollande en 2010.
 

Dans un entretien au Journal du Dimanche, le vainqueur de la primaire de la gauche dénonce le "rendez-vous manqué" entre François Hollande et les banlieues et promet de pacifier les relations avec la police.

Votre opinion

Postez un commentaire