× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Un quartier détruit de Syrte, en Libye, en octobre 2011
 

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Tranquille, c'est bien plus près de l’Europe et même des USA, pour leur filer une raclée (si en plus les pays limitrophes s'y mettent) ça sera certainement plus aisé qu'en Syrie.
    Conflit en Syrie qu'on devra se résoudre à laisser à la Russie, Bachar, l'Iran et cie...

  • Rians83
    Rians83     

    Voilà comment nous préparer à un autre conflit dans la douceur

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à Rians83)

    Autant intervenir contre Kadhafi fut une terrible erreur, autant là faudra absolument faire quelque chose, en espérant que les pays comme l’Angleterre, l'Espagne et l'Italie (entre autres) prendront leur responsabilités et seront en première ligne.

    BeatlesMania
    BeatlesMania      (réponse à Boz Ramboz)

    une erreur d'intervenir en Libye ? certes il apporté une certaine stabilité mais il ne faut pas oublier qu'il était en train d'exterminer son peuple et l'auriez vous assumer en cas de non intervention ? tous les bien pensants critiquant cette intervention auraient tout aussi bien critiqué le fait qu'on ai laissé Kadhafi massacré sa population ; quelle démagogie. Le problème est pas l'intervention en elle même mais L'après révolution.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à BeatlesMania)

    La démagogie c'est justement comme le mot l'indique, tout ramener au peuple pour excuser décisions et erreurs.
    Le peuple qu s'est soulevé contre le dirigeant libyen a probablement été manipulé par les islamistes comme un peu tous les peuples de ces régions lors de révolutions qu'on a tenté de nous faire passer pour un soudain et hasardeux réveil des consciences des populations arabes.
    Il a fallu pour la plupart remettre une seconde couche pour virer les opportunistes et obtenir un semblant de stabilité pour des pays comme la Tunisie, l’Égypte...
    Kadhafi ne massacrait pas sa population mais ceux qui se rebellaient contre son pouvoir, comme si le chaos en Irak ne nous avait rien appris sur ces régions nous avons été nombreux à considérer naïvement qu'il fallait l'abattre et que la transition se ferait aussi simplement qu'une élection Miss France.
    Nous avons été nombreux à penser que l'Irak et l'après Saddam était une exception non transposable à la Libye.
    Les faits nous ont démontré le contraire, perso j'avais bien rit quand Kadhafi avait sorti qu'il était le dernier rempart et qu'après lui la Libye deviendrait une plaque tournante du terrorisme, jamais j'aurais cru à l'époque que ses propos puissent être confirmés un jour.
    Ne pas reconnaitre ses erreurs et se planquer derrière de bonnes intentions, c'est très malsain et totalement contre-productif.
    Intervenir au Mali et dans bien d'autres endroits, c'était une bonne décision, en Libye (tout comme en Irak la seconde fois) désolé mais oui c'était une erreur énorme, la preuve.

Votre réponse
Postez un commentaire