Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, le 5 juillet 2017 à l'Elysée
 

Il doit définir la stratégie de la France pour limiter ses émissions de gaz à effet de serre. Mais aussi traduire la volonté du président de défendre l'Accord de Paris. Et confirmer les promesses d'Emmanuel Macron.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Nicolas Hulot combat les perturbateurs endoctriniens,mais les révélations du « Canard Enchainé » font vaciller le ministre de la Transition écologique.En 2013, Nicolas Hulot serait payé 290 000 euros de salaire et 66 000 euros de dividentes grâce à sa société créée en 1990,Eole Conseil,financée en partie par les ventes de shampoings et gels douches Ushuaïa.Or,l’enquête de l’UFC-Que Choisir a épinglé trois produits de la marque qui contiendraient des perturbateurs endoctriniens.Le « Canard Enchainé » précise aussi que EDF est un mécène de la Fondation Hulot,et le ministre aura son mot à dire sur l’avenir des centrales nucléaires.

Votre réponse
Postez un commentaire