Secours et forces de l'ordre affluent devant le siège de Charlie Hebdo, le 7 janvier, après la fusillade.
 

Votre opinion

Postez un commentaire