Une femme écrit un message de condoléance à côté du portait de Mauranne, à Eguilles, le 2 octobre 2017
 

Votre opinion

Postez un commentaire