Le président français Emmanuel Macron devant le Congrès à Verseilles près de Paris, le 3 juillet 2017
 

Votre opinion

Postez un commentaire