Photo d'archives de l'ancien président du Front national Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) le 27 janvier 2016
 

Ce lundi matin Jean-Marie Le Pen est revenu sur les tortures pratiquées lors de la guerre d'Algérie, estimant qu'il aurait "sans doute" été prêt à torturer "par devoir".

Votre opinion

Postez un commentaire