La présidente du FN Marine Le Pen (D), et le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, lors d'une rencontre au siège du Front national, le 29 avril 2017
 

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a apporté son soutien ce jeudi à Nicolas Dupont-Aignan, contre qui le parquet de Paris a requis 5.000 euros d'amende avec sursis pour avoir évoqué une "invasion migratoire" dans un tweet.

Votre opinion

Postez un commentaire