La ministre des Transports Elisabeth Borne, le 5 avril 2017, à Paris.
 

Alors que se profile un nouvel épisode de grève et que les discussions avec les syndicats se poursuivent, le gouvernement reste sur une ligne de fermeté dans le dossier de la SNCF.

Votre opinion

Postez un commentaire