Graffiti représentant le logo de l'ETA dans le village basque de Bermeo dans le nord de l'Espagne, le 30 mars 2017
 

L'ETA devrait annoncer sa dissolution le premier week-end de mai au Pays basque français. L'organisation indépendantiste basque avait renoncé à la violence en 2011 et déposé les armes en 2017 en livrant une liste de ses caches à la justice.

Votre opinion

Postez un commentaire