Nicolas Dupont-Aignan à l'Assemblée nationale, photo du 5 juin 2018.
 

Le parquet de Paris avait requis 5.000 d'amende avec sursis contre Nicolas Dupont-Aignan pour avoir évoqué une "invasion migratoire" en France dans un tweet en janvier 2017.

Votre opinion

Postez un commentaire