Une peine de 4 ans de prison, dont 2 avec sursis, ainsi que 750.000 euros d'amende a été requise à l'encontre d'une prêtresse animiste, accusée d'avoir assujetti ses fidèles afin de les exploiter et leur extorquer de l'argent
 

Une prêtresse animiste, accusée d'avoir extorquer de l'argent à ses fidèles, a été condamnée mardi à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, ainsi que 750.000 euros d'amende, par la cour d'appel de Versailles.

Votre opinion

Postez un commentaire