Le président brésilien Jair Bolsonaro lors de son intronisation à Brasilia le 1er janvier 2019
 

Votre opinion

Postez un commentaire