L'opposant arménien Nikol Panichian devant le Parlement arménien, le 8 mai 2018 à Erevan
 

Votre opinion

Postez un commentaire