Le président américain Donald Trump, alors candidat, le 19 octobre 2016 à Las Vegas au Nevada
 

L'organisation de défense des droits humains épingle plusieurs chefs d'Etat pour leur discours "de haine" et leur "rhétorique toxique". 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire