La chancelière allemande Angela Merkel à Berlin, le 2 juillet 2018
 

Cet accord met fin au bras de fer entre entre Angela Merkel et son ministre de l'Intérieur, Horst Seehofer, qui menaçait la survie de la coalition allemande.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire