BFMTV

[COMMUNIQUÉ] Un changement de numérotation des chaînes de télévision irait à l’encontre du souhait des téléspectateurs et de l’intérêt des chaînes

Une personne regardant la télévision (photo d'illustration)

Une personne regardant la télévision (photo d'illustration) - BFMTV

Pour le groupe Altice Médias, la numérotation actuelle doit être conservée, dans l'intérêt du public, des acteurs de l'audiovisuel et du média TV.

Dans le cadre de la consultation publique du CSA sur la numérotation des chaînes TNT, dont les réponses sont attendues aujourd’hui, le groupe Altice Médias tient à souligner l’importance de préserver la numérotation actuelle de la TNT.

Héritage sectoriel, la numérotation actuelle doit être conservée dans l’intérêt du téléspectateur, dans l’intérêt des chaînes, et dans l’intérêt du média TV.

  • Le public est très attaché à la numérotation actuelle de la TNT.

Selon le sondage Ipsos pour Altice Médias (1089 interviews menées du 9 au 12 octobre 2020 sur un échantillon représentatif de la population française âgée de 16 à 75 ans), 79 % des Français ne souhaitent pas une nouvelle numérotation pour l’ensemble des chaînes, à la suite de l’arrêt de France Ô et France 4 (prévu à l’été 2021).

Dans le détail, chez les Français âgés de 65 ans et plus, 85 % d’entre eux ne souhaitent pas une nouvelle numérotation pour l’ensemble des chaînes. 62 % tapent d'ailleurs directement le numéro de la chaîne recherchée pour accéder à un programme de télévision.

Enfin, 58 % des Français ne sont pas favorables à un regroupement des chaînes par thématique. Les téléspectateurs n’attendent donc en aucun cas une nouvelle numérotation des chaînes et sont clairement opposés à de tels changements.

  • Un changement de numérotation mettrait en péril l’équilibre de toutes les chaînes gratuites.

Le changement de numérotation au profit des groupes audiovisuels dominants remettrait en cause le principe d’équilibre et de non-discrimination entre les chaînes, garanti par le CSA.

BFMTV, RMC Découverte et RMC Story participent activement à la diversité du paysage audiovisuel. Comme les autres chaînes, le lien qu’elles ont bâti avec leurs publics serait durablement affecté par un changement de numéro.

La création de blocs thématiques sur la TNT bouleverserait l’agencement de toutes les chaînes gratuites. Le bloc thématique dédié à l’information ne renforcerait pas les chaînes d’information gratuites les plus récentes, qui dépendent de chaînes généralistes très puissantes dans l’information. En revanche, les chaînes d’information qui ont investi dans la TNT dès son lancement seraient affaiblies, affectant le pluralisme de l’information.

  • Un changement de numérotation affaiblirait considérablement le média TV et son rôle central dans la filière de la création et de l’information

Quelles que soient les modalités envisagées, un changement de numérotation total ou partiel déstabiliserait tout l’écosystème audiovisuel. Les conséquences économiques d’une telle décision impacteraient toute la filière française audiovisuelle et cinématographique.

Les plateformes numériques (Netflix, Amazon, …) et les réseaux sociaux sortiraient gagnants de ces bouleversements, au détriment des acteurs français de la création et de l’information.

Dans cette période de transformation de l’univers de la télévision, il importe que le secteur des chaînes de télévision fasse preuve d’une grande stabilité.

Pour Alain Weill, Président Directeur Général d’Altice France, "le changement de numérotation des chaînes de la TNT aurait des conséquences néfastes sur l’ensemble du paysage audiovisuel français. Le maintien de l’ordre actuel des chaînes est dans l’intérêt du téléspectateur et des éditeurs. Cette solution éviterait toute décision injuste, suspecte et inéquitable qui profiterait in fine aux géants internationaux du numérique."
Altice Médias