BFMTV

Fact checking

Il y a une semaine, vendredi dernier, l'Ukrainienne Kateryna Prokopenko était notre invitée, afin d'évoquer sur notre antenne le calvaire des derniers défenseurs du site d'Azovstal à Marioupol. Son mari, Denys Prokopenko, faisait en effet partie de cette garnison assiégée par les Russes. Depuis, la jeune femme a été accusée de sympathies néonazies sur les réseaux sociaux. Des accusations qui reposent toutefois sur des éléments fallacieux. BFMTV fait le point sur cette polémique ce samedi.