BFM DICI

Les chasseurs mobilisés en masse à Forcalquier ce samedi

Ce samedi, une manifestation a réuni entre 8000 et 10.000 chasseurs, venus protester contre les dernières mesures du Conseil d'Etat interdisant certaines techniques de chasse.

Tous étaient vêtus de t-shirts et chasubles orange. Femmes, hommes, enfants. Ils étaient nombreux à être venus défendre la ruralité.

Il y a quelques semaines, le Conseil d'Etat, saisi par deux associations de protection des animaux, a jugé que plusieurs techniques de chasse traditionnelles des oiseaux , comme la chasse à la glu, étaient illégales. "C'est un ras-le-bol par rapport aux attaques incessantes relayées par notre ministère et les actions en justice répétées des associations protectrices des animaux. Compte tenu des nouveaux arrêtés sur les chasses traditionnelles, on a décidé de monter au créneau", explique Max Mercurio, président de la fédération des chasseurs des Hautes-Alpes.

"Macron fossoyeur de nos traditions"

La ville de Forcalquier n'a pas été choisie au hasard. Christophe Castaner, ancien ministre de l'Intérieur et ancien maire de la commune, est aussi député des Alpes-de-Haute-Provence. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté jusqu'à sa permanence parlementaire, située dans cette petite ville de 5000 habitants. Leur volonté: interpeler la majorité présidentielle. "Macron fossoyeur de nos traditions", pouvait-on lire sur les pancartes.

Cette semaine, le gouvernement a annoncé vouloir ré-autoriser certaines chasses traditionnelles d'oiseaux. Plusieurs arrêtés ont été mis en consultation. Des associations de défense des animaux, comme LPO France, ont dénoncé une marchandisation de la biodiversité.

En parallèle, d'autres rassemblements se sont tenus à Mont-de-Marsan (Landes), à Amiens (Somme) ou encore à Redon (Ille-et-Vilaine).

Par Noémie Gobron