BFM Business

Voler une voiture en moins d’une minute, toujours aussi facile

C'est avec un petit boitier comme celui-ci, branché sur la prise diagnostic, que les voleurs réussissent à dérober une voiture en moins d'une minute.

C'est avec un petit boitier comme celui-ci, branché sur la prise diagnostic, que les voleurs réussissent à dérober une voiture en moins d'une minute. - Auto Plus

En 2010, le magazine AutoPlus mettait en exergue les nouveaux outils électroniques pour déjouer alarme et antidémarrage. Six ans plus tard, l'hebdomadaire fait le point sur le vol de voitures 2.0: rien n’a changé.

Voler une voiture en une minute, simplement en branchant un petit boitier sur la prise de diagnostic du véhicule, c’était un fléau en 2010. Et ça l’est toujours en 2016, selon le numéro d’AutoPlus paru le 18 mars. Comme il y a six ans, le magazine s’est procuré un boîtier, via des sites spécialisés, qui a permis aux journalistes de démarrer en moins d’une minute des véhicules très récents, un Captur et une Clio 4. Le vol de voiture 2.0 n'a jamais aussi bien fonctionné.

Une prise de conscience très réduite des constructeurs

AutoPlus dénonce ainsi le manque de protection des véhicules face à la banalisation des boîtiers, et alors que les logiciels comme l’électronique prennent une place de plus en plus importante dans chaque voiture. Les Clio 4 et Captur piratés par AutoPlus ont en effet été lancés en 2013 et 2014. Ils sont donc bien plus plus récents que les modèles cobayes utilisés par le magazine en 2010. "En 2015, après douze ans de baisse très nette, le nombre de vols d’automobiles a augmenté de 2,1%, notamment à cause du boom du piratage électronique, qui est plus que jamais un jeu d’enfant pour les malfrats", peut-on lire dans l’enquête d’AutoPlus.

Certains constructeurs comme Renault ont choisi de réagir et de durcir les logiciels anti-piratage, mais les pirates travailleraient déjà aux solutions pour contourner ces logiciels plus efficaces. Se procurer un boitier de piratage est de plus un jeu d’enfant, comme le démontrent les journalistes du magazine, même si le coût d’achat est assez élevé. Commandé sur internet, le boitier coûte 3500 euros, plus deux cartes vierges pour 200 euros supplémentaires, auxquels il faut ensuite ajouter un petit outil pour ouvrir la portière sans dégâts.

Contrats d'assurance obsolètes

Au-delà des vols en hausse, AutoPlus pointe aussi des contrats d’assurance obsolètes. "Alors que l’on estime que plus des deux tiers des vols sont désormais commis par piratage électronique, les assureurs en sont restés dans leurs contrats aux méthodes utilisées par les malfrats il y a vingt ans ! s’alarme AutoPlus. Ainsi, à de rares exceptions près (BNP Paribas, GMF, Maif), ils ne couvrent le vol que si l’expert constate un forcement des ouvrants (serrures, vitres) et des organes de démarrage (direction, faisceau électrique)". L'année dernière, la voiture la plus volée en France était la Smart Fortwo, devant les Range Rover Evoque et BMW X6, deux modèles très récents.

P. Ducamp