BFM Auto

Ces nouveaux équipements de sécurité bientôt obligatoires dans votre voiture

Le Parlement européen a définitivement adopté hier l’installation de nouveaux équipements de sécurité obligatoires dans tous les véhicules neufs, comme le freinage d’urgence ou l’adaptateur de vitesse intelligent.

Le Parlement européen a définitivement adopté hier l’installation de nouveaux équipements de sécurité obligatoires dans tous les véhicules neufs, comme le freinage d’urgence ou l’adaptateur de vitesse intelligent. - Ford

Le Parlement européen a définitivement adopté hier l’installation de nouveaux équipements de sécurité obligatoires dans tous les véhicules neufs, comme le freinage d’urgence ou l’adaptateur de vitesse.

A partir de mai 2022, toutes les voitures neuves devront disposer d’un système de freinage d’urgence, d’un régulateur adaptatif de vitesse, ou encore d'une boite noire. Le Parlement européen a en effet adopté ce mardi en session plénière à Strasbourg, et à une très large majorité (578 voix pour, 30 contre, 25 abstentions), l’installation de manière obligatoire de "30 technologies capables de sauver des vies", comme les décrit le communiqué du Parlement.

En vigueur à partir de mai 2022

Cette nouvelle réglementation est en discussion depuis décembre 2016, les constructeurs auront jusqu’en mai 2024 pour mettre en conformité les modèles déjà existants.

Dans le détail, les nouvelles voitures devront désormais disposer de systèmes pour s’assurer de l’attention du conducteur, avec un avertisseur de somnolence et de perte d’attention, et la reconnaissance avancée de distraction du conducteur.

Des aides à la conduite généralisées

Un système d’adaptation intelligent de la vitesse, prévenant le conducteur des excès de vitesse sans pour autant rétrogader automatiquement, mais aussi un capteur l’informant d’une baisse de pression des pneus seront aussi obligatoires.

Comme aux Etats-Unis, une caméra de recul sera obligatoire pendant les marches arrière. Ce dispositif est obligatoire outre-Atlantique depuis l’an dernier, suite à plusieurs décès d’enfants, écrasés par des véhicules surélevés type SUV qui reculaient.

Les constructeurs devront aussi faciliter l’installation d’éthylotest anti-démarrage. Annoncé de longue date, le système de freinage automatique d’urgence deviendra obligatoire, ainsi qu’un système d’urgence de maintien de la trajectoire.

Autre nouveauté de taille: les voitures seront désormais équipées d’une boite noire. Les modalités de cet enregistreur de données d'événements sont encore à définir, mais ce boitier servira en cas d’accident, à reconstituer les faits.

Pas de surcoût de fabrication, donc de hausse des prix, selon les députés

"Les camions et les bus devront être conçus dans le but de rendre les usagers vulnérables de la route plus visibles depuis le siège du conducteur ("vision directe"), peut-on lire dans le communiqué du Parlement européen. Des systèmes d'alerte détectant la présence de cyclistes et de piétons dans le périmètre du véhicule devront également être mis en place".

"Cette législation va permettre de sauver des milliers de vies dans les années à venir", a estimé l'eurodéputé Roza Thun (PPE, droite), souligne l’AFP. La rapporteure du texte a également assuré que l'installation de ces technologies ne provoquerait pas de hausse des prix.

"La plupart de ces solutions sont numériques et une production en masse de ces solutions numériques ne rend pas les voitures plus chères", a précisé Roza Thun lors d'une conférence de presse.
Pauline Ducamp