BFM Business

BMW vs. Mercedes, le match des assistants vocaux

Changer de radio ou sélectionner une destination sans toucher écran ni bouton, c’est ce que promettent les assistants vocaux embarqués. Focus et comparatifs de ceux proposés par BMW et Mercedes.

Régler la climatisation, passer un appel ou encore entrer une nouvelle destination, sans enlever les mains du volant et les yeux de la route, c’est tout l’intérêt des assistants vocaux en voiture. Plus sûrs, ces derniers intègrent ainsi dans l’habitacle une pratique venue du monde du smartphone, où Siri chez Apple et Google Assistant chez les appareils Android servent d’interlocuteurs quotidiens à des millions d’utilisateurs. Nous avons donc voulu savoir si les assistants vocaux proposés en native par les constructeurs étaient aussi efficaces que ceux des téléphones, encore très perfectibles.

L'écran central de la BMW Série 1, où se trouvent les fonctions de navigation, comme d'infotainment, commandées par l'assistant vocal (ici en descriptif).
L'écran central de la BMW Série 1, où se trouvent les fonctions de navigation, comme d'infotainment, commandées par l'assistant vocal (ici en descriptif). © BFM

À l’affiche de cet essai comparatif: le nouveau système MBUX de Mercedes, embarqué sur la Classe A berline, et le système proposé par BMW, à bord de la dernière génération de Série 1. Ces deux modèles compacts sont parmi les plus récents dans la gamme des deux constructeurs. Ce sont aussi les modèles les plus accessibles, malgré des tarifs élevés, entre 40 et 45.000 euros.

BMW a introduit cette année avec la nouvelle Série 3 l’Intelligent Personal Assistant (IPA). En prononçant "Bonjour BMW", cet assistant personnel se déclenche pour gérer aussi bien une nouvelle destination qu’un changement de radio, que donner des informations sur l’état du véhicule. En série sur notre véhicule en finition Luxury, l’IPA fait partie du pack ‘Live Cockpit Navigation Pro’, 1200 euros en option sur les autres finitions (IPA + combiné full digital + écran central de 10.25’’).

Mercedes a inauguré le système MBUX, avec intelligence artificielle, sur la nouvelle Classe A au premier semestre 2018. Le système se déclenche en lançant un "Hey Mercedes", puis en posant sa question. Le constructeur à l’étoile laisse cependant le choix au conducteur, en proposant de nombreux raccourcis (MEDIA, NAV etc.) via un bouton. Sur notre Classe A d’essai, ce système est facturé 300 euros dans sa version réalité augmentée pour la navigation.

Une partie du grand écran de la Mercedes Classe A berline, la partie commandes et infotainment.
Une partie du grand écran de la Mercedes Classe A berline, la partie commandes et infotainment. © BFM

Comme nos deux véhicules d’essai étaient équipés de la connectivité Apple CarPlay et Android Auto, nous avons posé les mêmes questions à Siri qu’aux assistants des deux marques allemandes. A chaque fois, l’assistant vocal d’Apple s’est montré plus réactif.

Pauline Ducamp, avec Chloé Baïze, Julien Bonnet et Pauline Dumonteil