BFM Business

Bientôt la fin des feux tricolores?

Les voitures communiquent entre elles, respectent les bonnes distances de sécurité et passent les unes après les autres, fluidifiant le trafic au carrefour.

Les voitures communiquent entre elles, respectent les bonnes distances de sécurité et passent les unes après les autres, fluidifiant le trafic au carrefour. - MIT

Une étude américano-européenne propose un nouveau système de gestion du passage aux carrefours. Il remplace les feux tricolores par une communication entre véhicules sur leurs position et trajectoire, avec, à la clé un trafic beaucoup plus fluide.

Les feux tricolores vont-ils disparaître dans les années à venir? C’est la prévision que fait une étude commune des laboratoires du MIT, de l’Institut suisse de technologie et du Conseil National de recherche italien. Les feux tricolores régissent depuis 150 ans le passage des véhicules aux intersections. Mais la généralisation progressive des voitures connectées, dotées de technologies de conduite autonome met en cause leur utilité.

Les chercheurs des trois instituts sont partis du principe que plutôt que de réagir (passer ou s’arrêter et attendre) en suivant les changements de feux, ces voitures intelligentes auraient plus intérêt à communiquer entre elles. "Les carrefours sont des endroits très complexes, car deux vagues de trafic sont en compétition dans un seul espace, souligne le professeur Carlo Ratti, directeur de recherche au MIT Senseable Lab, à l’origine de l’étude. Mais un système basé sur des intervalles de temps déporterait cette complexité du trafic global vers chaque véhicule. Chaque voiture traverserait alors l’intersection quand elle voit que c’est possible. Le système serait beaucoup plus efficace".

Paradoxalement (à première vue), en laissant les véhicules passer tous en même temps, quelle que soit leur voie, sans donner la priorité à une voie via les feux, le trafic serait plus fluide, avec moins de perte de temps aux carrefours et donc moins d'embouteillages.

Selon l’étude, avec cette gestion entre véhicules communicants, deux fois plus de voitures pourraient ainsi franchir chaque jour les carrefours que dans un système fixe avec des feux tricolores. Les chercheurs ne donnent aucun horizon de temps pour la mise en application concrète de ce système. Il faut d'abord que 100% des véhicules roulant soient connectées et communicants. Ensuite, que les communications entre véhicules soient sécurisées.

P. Ducamp