BFM Auto

Audi prêt à sortir la première voiture sans rétroviseur

L'Audi e-tron sera la première voiture électrique de la marque allemande. Ce sera aussi la première à proposer des rétroviseurs caméras en option.

L'Audi e-tron sera la première voiture électrique d'Audi. Ce sera aussi la première voiture sans rétroviseur. La marque aux quatre anneaux a en effet confirmé qu'un système de rétroviseurs-caméras sera installé à la place des rétroviseurs classiques. Ces "rétro-caméras" seront proposé en option sur ce modèle attendu fin 2018.

Entre 8 et 14 kilomètres supplémentaires d'autonomie

Pour la marque aux anneaux, il s'agit ainsi de rester en phase avec son slogan "Vorsprung durch Technik" ("L'avance par la technique"). Sur un modèle 100% électrique, l'idée est aussi d'améliorer l'aérodynamisme du véhicule. Lors des essais réalisés en soufflerie, Audi estime que ces rétroviseurs beaucoup plus fins que les traditionnels miroirs permettraient de faire baisser le Cx (le coefficient de traînée qui mesure la résistance d'un objet face à l'air). Cette baisse serait entre 0,015 et 0,03 points.

Convertis en kilomètres, la suppression des rétroviseurs classiques représenterait ente 8 et 14 kilomètres d'autonomie supplémentaires. Un gain relativement faible quand on sait qu'Audi compte proposer jusqu'à 500 kilomètres d'autonomie. Mais cela permettra toujours d'éviter de se retrouver la batterie à plat en fin de trajet. 

Autres avantages mis en avant par Audi: une largeur réduite de 15 cm par rapport à une version avec les rétroviseurs classiques. L'e-tron devrait ainsi pourvoir se glisser plus facilement dans les rues. Moins imposants, ces rétroviseurs nouvelle génération devraient aussi amener des bruits de vent plus discrets. 

Le prototype de l'Audi e-tron avec ses rétroviseurs caméras en train de se recharger.
Le prototype de l'Audi e-tron avec ses rétroviseurs caméras en train de se recharger. © Audi

Concrètement, comment ça fonctionne?

Si Audi n'a pas encore montré de photos de l'intérieur du futur e-tron, la marque explique que deux écrans OLED diffuseront les images filmées par les caméras-rétroviseurs. Ils seront positionnés dans l'habitacle, au niveau des portières, comme des rétroviseurs classiques, pour ne pas perturber les habitudes des automobilistes. Gros avantage de cette technologie appliquée aux rétroviseurs: ils restent particulièrement visibles par temps de pluie et évitent l'accumulation de saleté. 

En 2016, l'Union européenne (et par extension la France) avait justement fait évoluer la réglementation en autorisant ces rétroviseurs caméras, mettant en avant le gain attendu en termes de sécurité, d'aérodynamisme et donc de potentiel réduction de la consommation. 

Le Groupe Volkswagen en avance sur cette question? 

Le Groupe Volkswagen, propriétaire d'Audi, travaille depuis plusieurs années sur cette technologie. En 2011, c'est en effet un autre modèle du groupe allemand qui présentait pour la première fois cette technologie. La fascinante Volswagen XL1, avec sa consommation qui passait sous la barre symbolique du 1 litre aux 100 kilomètres, arborait les fameux rétroviseurs-caméras. Mais avec seulement 250 exemplaires produits, et un prix à plus de 110.000 euros pour cette drôle d'hybride diesel, on ne pouvait pas vraiment parler d'un modèle de grande série. 

Julien Bonnet