BFM Auto

Au volant, vous n'aurez bientôt plus besoin de tourner la tête pour "vérifier l'angle mort"

Les caméras doivent aider les conducteurs à mieux visualiser ce qui se passe autour de leur véhicule.

Les caméras doivent aider les conducteurs à mieux visualiser ce qui se passe autour de leur véhicule. - Flickr - Darkness Ahead

La multiplication des caméras à l’extérieur des véhicules pourrait signer la fin de l’angle mort à l’arrière, mais aussi redonner une visibilité.

C’est une tendance lourde de l’automobile: les voitures sont de plus en plus grosses, mais leurs surfaces vitrées sont de plus en plus réduites. Or, en ville notamment, cette absence de visibilité peut être très dangereuse. Constructeurs et équipementiers travaillent donc sur l’amélioration de la vision. Avec un outil imparable: les caméras.

Si elles permettent déjà au véhicule de s’orienter dans l’espace et d’aider le conducteur au stationnement, elles devraient demain faire disparaître l’angle mort. Ou plutôt les angles morts: à l’arrière comme à l’avant, à cause des montants de pare-brise de plus en plus imposants.

Un montant de pare-brise transparent

A l’automne, l’équipementier allemand Continental a ainsi développé un montant de pare-brise transparent. Une caméra placée à la hauteur du montant filme l’extérieur. L’image est ensuite diffusée sur un écran OLED, installé lui dans le montant interne du pare-brise. Résultat: le conducteur a l’impression de voir à travers.

Simple en apparence, le système s’avère beaucoup plus complexe. Car pour que l’image soit bien visible par le conducteur, il faut prendre en compte la position de celui-ci. Une seconde caméra est donc installée au niveau du volant, pour savoir comment s’installe le conducteur, et bien calibrer l’image sur l’écran du montant. Ce dispositif n’est pour le moment qu’un prototype, peut-on lire dans Le Point.

Un écran retransmet l'image extérieure, donnant l'impression de voir à travers l'écran.
Un écran retransmet l'image extérieure, donnant l'impression de voir à travers l'écran. © Continental

Des rétroviseurs caméras

Déjà disponibles, les rétroviseurs caméras règlent eux le problème de l’angle mort arrière. Plus besoin normalement de tourner la tête. Ils sont par exemple disponibles sur le SUV électrique d’Audi, l’e-tron, ou pour le rétroviseur intérieur du nouveau Toyota RAV-4. A la place des rétros à l’extérieur se trouve une caméra.

A l’intérieur, de chaque côté, deux écrans retransmettent les images, comme auparavant les glaces des rétroviseurs. L’angle de vue est bien plus large, certifie Audi. Plusieurs questions se posent, tout d’abord le prix de cette option, mais également la fiabilité à long terme du système. Le bon vieux miroir d'angle mort, et surtout les réflexes de sécurité, pourraient bien être encore indispensables quelques temps. 

Pauline Ducamp