BFM Business

Après le mode avion, Apple invente le mode voiture

Avec "Do not disturb while driving", Apple veut limiter le fonctionnement du smartphone afin de ne pas distraire le conducteur.

Avec "Do not disturb while driving", Apple veut limiter le fonctionnement du smartphone afin de ne pas distraire le conducteur. - Josh Edelson - AFP

Lors de sa conférence des développeurs ce 05 juin, Apple a annoncé que son prochain système d’exploitation, iOS11, comportera un mode "Ne pas déranger, je conduis". L’objectif: éviter que le conducteur ne soit tenté d’utiliser son téléphone au volant.

Ne recevoir aucun message, aucun appel, pas même une petite notification sur son smartphone, une fois au volant, c’est ce que proposera bientôt le mode "Do not Disturb while driving" d’Apple ("Ne pas déranger, je conduis").

Le géant américain a dévoilé cette nouvelle fonctionnalité lundi 05 juin à San José (Etats-Unis), lors de sa conférence annuelle des développeurs. Le mode "Do not Disturb while driving" sera disponible dès cet automne avec le nouveau système d’exploitation iOS11 pour les iPhone et iPad.

Ecran noir

Concrètement, si votre iPhone n’est pas connecté au véhicule, le "Do not Disturb while driving" mode empêchera toutes notifications, appels ou messages d’apparaître sur le téléphone. L’écran restera ainsi noir, évitant toute distraction visuelle comme sonore. Le conducteur peut choisir de programmer un message à envoyer à certains correspondants et précisant:

"Je verrai votre message lorsque j’arriverai à destination".

Apple laisse cependant la possibilité à des contacts privilégiés de ne pas être concernés par cette fin de non-recevoir, ce qui apporte une tranquillité d’esprit au conducteur. Il peut ainsi être joint. A noter que le système Car Play, qui lie smartphone et voiture, évite déjà la prise en main du téléphone par le conducteur. Tout se passe en effet par kit main-libre, au volant.

"Le but est que le conducteur garde les yeux sur la route. Quand vous conduisez, vous n’avez pas besoin de répondre à ce genre de message", a expliqué hier soir Craig Federighi, vice-président exécutif d’Apple en charge des logiciels, selon le quotidien USA Today. Des exemples de notifications d'applications de rencontres ou de jeux étaient alors diffusés à l’écran.

Lorsque le mode est activé, le smartphone détectera seul si vous êtes ou pas en train de conduire, grâce à sa connexion Bluetooth avec le véhicule ou en analysant la vitesse de déplacement de la voiture, et donc la sienne, embarquée dans l'habitacle. Un bouton "Je ne suis pas en train de conduire" permet cependant au passager de déverrouiller le téléphone.

"Votre correspondant est momentanément indisponible"

Apple emboîte ainsi le pas au système d'exploitation de Microsoft. Les smartphones équipés du système Windows Phone disposent en effet d'un mode similaire, baptisé "Conduite" (ou "Driving Mode" en anglais). Il permet de désactiver les notifications des messages et/ou appels, et d'envoyer un message d'absence aux contacts. Samsung propose également un mode Voiture avec des fonctionnalités similaires.

Début 2015, la Sécurité routière a lancée une application baptisée "Mode conduite". Elle envoie elle aussi un message d'absence informant le contact entrant que son interlocuteur est au volant.

Dix victimes chaque jour à cause du téléphone

Ce mode voiture est plébiscité par les associations de sécurité routière des deux côtés de l’Atlantique, afin de lutter contre la distraction au volant. Aux Etats-Unis l’an dernier, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a recensé 3477 décès, lié à l'usage du smartphone au volant.

"En France, 10 personnes par jour sont blessées ou tuées à cause du téléphone au volant", précisait en mars Eric Lemaire, président d’Axa Prévention, chez nos confrères de RMC. 9 Français sur 10 n’hésitent pas à se saisir de leur smartphone alors qu’ils conduisent, selon une récente étude.

"9 utilisations sur 10 du téléphone impliquent une manipulation du téléphone. En plus d’une distraction mentale, cette manipulation entraîne une distraction visuelle, nous expliquait la semaine dernière Christophe Ramond, directeur des études et recherches à la Prévention routière. Le conducteur n’a plus les deux mains sur le volant, ne regarde plus la route. Or, c’est souvent dans les moments les plus risqués, comme en période de fort trafic, que les conducteurs prennent leur téléphone en main".

Le code de la route interdit de prendre en main son téléphone en conduisant, sous peine d’une amende de 135 euros et la perte de 3 points. Les sanctions pourraient d’ailleurs être durcies dans les prochains mois.
Pauline Ducamp