BFM Business

VIDEO – L’assemblage à la main du V6 de la GT-R

Nissan assemble à la main chaque moteur V6 3.8 biturbo de la sportive GT-R.

Nissan assemble à la main chaque moteur V6 3.8 biturbo de la sportive GT-R. - Nissan

La Nissan GT-R 2017 est l’une des principales nouveautés du Salon automobile de New York. Nissan dévoile en vidéo l’assemblage du moteur V6 biturbo de 570ch de la bête.

Si la GT-R est une brute, sa fabrication relève de l’œuvre d’art, notamment pour tout ce qui se situe sous le capot. A l’occasion de la présentation au salon automobile de New York de la nouvelle version de la sportive, Nissan dévoile comment son V6 3.8 biturbo de 570ch est assemblé. Chaque moteur est produit à la main sur le site de Yokohama (Japon) par des "Takumi", des maître-artisans. Ils ne sont que quatre à assembler les moteurs de la GT-R et apposent donc leur nom en gage de qualité sur chaque V6 produit.

Nissan met en avant la précision nécessaire pour chacune des 374 pièces du moteur, mais aussi leur robustesse. La GT-R s’utilise en effet autant au quotidien que dans des conditions plus extrêmes, le moteur doit donc pouvoir s'adapter à toutes les circonstances. Il faut en moyenne six heures pour assembler le fameux V6 et trois à quatre mois de formation pour acquérir la dextérité nécessaire au poste de "Takumi". A New York, Nissan a d’ailleurs installé un stand de démonstration d’assemblage du bloc de la GT-R.

Sur la GT-R version 2017, la puissance du moteur a gagné 20 chevaux, et quelques Newton-mètres de couple supplémentaires. Nissan explique aussi avoir retravaillé la sonorité du moteur, en diminuant les vibrations pour éliminer les bruits parasites.

P. Ducamp