BFM Auto

Vente à réméré : ces voitures premium qui finissent le plus "au clou"

La vente à réméré consiste à vendre un véhicule à un organisme, avec la possibilité de le racheter trois mois plus tard. Comme un prêt sur gage.

La vente à réméré consiste à vendre un véhicule à un organisme, avec la possibilité de le racheter trois mois plus tard. Comme un prêt sur gage. - Pavel Golovkin / POOL / AFP

Mercedes, Porsche, BMW... Pour récupérer rapidement de l’argent, les automobilistes choisissent surtout de mettre en vente des modèles premium. Mais même avec ces modèles onéreux, la facture peut devenir salée pour le vendeur.

Vendre rapidement une voiture, pour récupérer immédiatement l’argent, c’est le dispositif de la vente à réméré. Utilisé dans l’immobilier, afin dégager de la trésorerie selon un dispositif qui ressemble au prêt sur gage, ce type de transaction touche aussi l’automobile, et avant tout des modèles premium, selon une étude de la société spécialisée Fineocar. Concrètement, il s'agit d'une vente à laquelle est associée une option de rachat au bout d'une période convenue entre le vendeur et l'acheteur (par exemple quelques mois). Principal avantage : la rapidité de la cession. Mais cette solution a aussi un coût élevé. 

Mercedes, Porsche, Audi, BMW

La société Fineocar, fondée en 2015, s’est spécialisée dans la "mise au clou" de voitures, et les transactions portent d’abord sur des Mercedes. 20% des voitures vendues par leurs propriétaires portent une étoile, et ce sont surtout les berlines de taille moyenne, les Classe C, dont les propriétaires se séparent le plus rapidement. Les modèles BMW, Audi ou Porsche sont également ceux qui sont cédés le plus rapidement. Les Porsche 911 représentent ainsi 16% de la valeur totale des ventes traitées par Fineocar. Et les BMW Série 3 se trouvent également parmi les modèles les plus rémunérateurs.

Le dispositif même de la vente à réméré incite à mettre en vente ces modèles onéreux. Tout d’abord, Fineocar n’accepte pas de véhicules dont la valeur ne dépasse pas 7000 euros. Ensuite, les frais lors la vente sont importants mais dégressifs. Ainsi, sur une Audi A6 dont le prix de vente est de 14.567 euros, le particulier ne touchera que 13.000 euros. Ce qui correspond au prix de vente, moins 17,5% de frais de prise en charge, de stationnement ou encore d'assurance. Pour une Porsche 911, à 43.108 euros, les frais n’atteignent que 7% du prix de départ. L’acheteur touchera alors 40.000 euros.

9 vendeurs sur 10 rachètent leurs voitures

Seulement quelques milliers de voitures sont concernés par ce dispositif en France. La très grande majorité retrouve son propriétaire après quelques mois.

"En moyenne, ce sont environ 85% à 90% des clients qui rachètent leur véhicule, et le plus souvent, ils rachètent à l’échéance de 3 mois, certains renouvellent pour un trimestre additionnel, nous explique Cédric Domenicon, gérant et fondateur de Fineocar. Ceci dit, il est possible de racheter à tout moment et les frais non utilisés sont remboursés, mais souvent les clients prévoient leur « coup » sur un trimestre et agissent à l’échéance".
Pauline Ducamp